• COMBILETTRES

     

     

    COMBILETTRES

     

    Les règles du jeu sont indiquées, donc je ne vous dirai rien de plus... (ouffff!)

    ( Modifié le 3/9 après avoir été testé: j'avais oublié d'enlever le C et le X qui sont des consonnes complexes. Vous pouvez également enlever le H si vous trouvez ça trop compliqué...)

     

     

     

     

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Syle
    Mercredi 21 Août à 12:25
    Syle
    Sympa ! Bon va falloir attendre un peu pour y jouer ? Tu prévois de le mettre en place à partir de quelle leçon ?
      • Mercredi 21 Août à 15:09

        Coucou!

        Personnellement, je vais proposer ce jeu dès le début: pourquoi attendre d'y jouer que toutes les lettres de l'alphabet aient été vues dans le manuel? Les élèves qui arrivent de GS connaissent en principe tout l'alphabet, parfois aussi le son que produisent les lettres (pour ceux qui ont appris avec des supports tels que les Alphas ou Borel-Maisonny). C'est le cas de mes futurs CP que j'ai eus en GS.

        Ceux qui ne maîtrisent pas bien leur alphabet pourront jouer sans faire de combinatoire. (reconnaissance des lettres uniquement)

         

    2
    SYLE
    Mercredi 21 Août à 23:16
    SYLE

    ok mais pour moi un GS ne combine Oupssss

      • Jeudi 22 Août à 14:57

        Il faudrait trouver un autre jeu alors, qui soit adapté à un début d'année. C'est vrai que pour moi c'est facile cette année, je reprends le même groupe que l'an dernier et je sais où ils en sont...

    3
    Nana
    Samedi 7 Septembre à 18:26

    Bonjour Amélie, merci beaucoup pour toutes ces ressources que tu partages !!

    Ça fait 16 ans que j'enseigne mais première fois en CP. J'ai choisi de travailler avec la méthode JE lis j'écris mais j'ai un peu de mal.

    Une fois que la page de lecture a été découverte, proposes tu des exercices de phono ? Pour le a et le i, on a beaucoup travaillé à l'oral et on fait notre dictée sur l'ardoise. Mais pour les traces écrites, j'aurais besoin de conseils.

    Merci beaucoup et bon week end !

      • Samedi 7 Septembre à 19:44

        Bonjour et merci!

        Tu vas voir, la méthode est très logique, les élèves comme l'enseignant s'y retrouvent vite. Au début c'est un peu déstabilisant mais on s'y fait rapidement.

        Le guide du maître a été revu et corrigé et donne beaucoup d'indications intéressantes et claires. 

        Il faut abandonner le schéma habituel des méthodes de lecture dites mixtes avec émission d'hypothèses, recherche des mots ou tronçons de mots connus, devinette sur les autres mots puis exercices du même type sur fichier (beaucoup de choses inutiles). Mais si tu n'as jamais fait de CP ce sera plus facile pour toi...

        Je te donne ma procédure qui n'est pas forcément celle des collègues ni celle préconisée par le guide péda mais qui a été tout à fait efficace l'an dernier (je ne fais qu'un seul temps de lecture le matin, pas deux, puis des ateliers de lecture/écriture):

        - 1er temps: J'écris au tableau la nouvelle lettre dans toutes ses écritures sauf la majuscule cursive. Je donne le son correspondant. Je fais répéter à voix haute (tous ensemble puis un par un). J'écris au tableau quelques lettres (ou syllabes ensuite) et je fais lire les élèves chacun son tour à voix haute. Tout se fait à voix haute et claire, en articulant bien pour que l'enfant s'entende parler et entende ses camarades, c'est très important. Ensuite on passe à la page du manuel: on commente les illustrations puis les élèves lisent à tour de rôle une ligne de la page. Au début il y a peu de choses à lire, du coup je leur distribue la fiche correspondant à la leçon, le jour 1 et nous la lisons ensemble. Nous la collons dans le cahier du soir, c'est elle que les élèves liront à leurs parents à la maison (et non le livre que je garde à l'école car certains parents ne s'y retrouveraient pas et ne sauraient pas réexpliquer les mots je pense).

        2ème temps: l'écrit. Au début il n'y a aucun mot possible mais très vite les élèves pourront écrire. Jusqu'à ce que les élèves commencent à savoir lire des mots, on ne se prend pas la tête: l'essentiel est que la correspondance entre l'écrit et le son produit se fasse. Donc perso je donne une page de graphisme (pas celui de maternelle, un graphisme assez précis pour affiner le geste d'écriture) et une page d'écriture: la lettre du jour, celles déjà apprises, les lettres difficiles à retenir, puis à partir de la leçon 4, les mots lus, d'autres mots inconnus etc... Une page quoi... (cahier petit format, quand même...). Ensuite AVANT de commencer, on lit les lettres et mots qu'on va écrire. Pourquoi? Parce que les élèves ne doivent jamais (je le leur répète sans cesse) écrire sans chercher à comprendre le sens de ce qu'ils écrivent. Donc on réfléchit d'abord. Puis les élèves commencent l'écriture, ils écrivent en prononçant ce qu'ils écrivent (les "chuchoteurs sont alors bien pratiques pour ne pas avoir à subir un brouhaha infernal).

        Attends, je reviens tout à l'heure...wink2

      • Samedi 7 Septembre à 20:54

        A partir de la quatrième leçon il y aura également des mots et des phrases à lire donc à expliquer, la lecture sera plus longue. Je ne fais donc pas lire la fiche du soir, d'autant qu'elle est complémentaire du travail à l'école car les mots ne sont pas forcément ceux du manuel: ils sont en général plus à leur portée. Les élèves comprennent assez vite qu'ils n'ont pas besoin de la maîtresse pour décoder des mots encore jamais lus, cela leur donne vraiment confiance en eux. Et quand ils rencontrent un digramme non étudié, ils savent qu'ils le verront bientôt. 

        Pour l'écrit, à partir de la leçon 4, je fais un roulement de trois ateliers. Un de dictée autonome (voir la rubrique qui y est consacrée), un de jeux de lecture (idem), un de production écrite: les élèves écrivent une ou plusieurs phrases libres sur une ardoise, la corrigent avec moi et la recopient dans le cahier du jour. Au début les phrases sont simples puis les élèves y prennent goût et on peut avoir de beaux écrits. Je réserve toujours un petit temps pour faire lire aux élèves leur production, ils en sont très fiers. (ceux qui ne savent jamais quoi écrire peuvent s'aider du manuel, du cahier de lecture du soir ou d'un lexique imagé).

        Je n'ai pas tout dit bien sûr mais j'espère t'avoir éclairé et si tu as d'autres questions j'y répondrai volontiers. Je te souhaite une belle année avec tes élèves et avec la méthode JLJE!

        Amélie

    4
    Lundi 9 Septembre à 20:45
    Syle
    Merci de prendre tout ce temps pour répondre
    5
    chalo
    Samedi 12 Octobre à 22:00

    pardon . je voudrais savoir si en expression écrite ,ils n'écrivent qu'avec les sons étudiés ou plus large avec dictée à l'adulte .Merci

     

      • Mercredi 16 Octobre à 22:50

        Bonsoir,

        Dans l'absolu, il faudrait qu'il en soit ainsi car c'est le principe de la méthode syllabique. Mais en fait les élèves sont très vite capables d'encoder des mots simples, surtout quand, en grande section, ils ont appris toutes les lettres de l'alphabet, le son que produit chacune d'elles et qu'ils ont fait des dictées muettes. (je dis ça parce que c'est le cas des miens qui, du coup, savent encoder la plupart des sons non complexes, même ceux qu'on n'a pas encore étudiés).

        Au début, on peut choisir ensemble dans le manuel un modèle de phrase déjà lue et chacun la transforme comme il veut (changement de prénom, de verbe, de lieu...). Mais il faut rapidement se détacher du "modèle" pour que la production écrite soit vraiment personnelle. Je propose alors à ceux qui "sèchent" un lexique imagé qui leur sert d'inducteur.

        Première consigne: on n'écrit pas un roman. Deuxième consigne: on parle en écrivant et on s'écoute parler pour pouvoir identifier les sons produits. Troisième consigne: on écrit toute la phrase, même les mots difficiles. Enfin on montre l'ardoise à la maîtresse qui guide la correction et, si besoin, écrit elle-même les mots difficiles (enfin là, je donne un exemple, c'est comme ça que je fais...he).

        J'espère avoir répondu à votre question, je vous souhaite d'avance de belles vacances!

         

        Je vais essayer de mettre une photo: en haut, une phrase tirée du livre (ou des fiches de lecture du soir, je ne sais plus) et transformée. En bas, une phrase inventée par l'élève: je l'ai aidé à corriger le mot "carotte" et je lui ai épelé le mot "fait".

         

                                                         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :